Comment choisir son assurance habitation

En partenariat avec

Ce contenu vous est proposé en partenariat avec LeComparateurAssurance.com. Il a été imaginé et créé par l'équipe Homelisty Studio dans le respect de notre ligne éditoriale

LeComparateurAssurance.com
Certains liens sont affiliés, nous pouvons toucher une commission. Le prix reste le même pour vous.

Que ce soit en cas de déménagement, d’achat ou tout simplement pour faire des économies, la question du choix de son assurance habitation se pose. Mais l’offre est tellement vaste sur le marché qu’on s’y perd parfois ! Si vous vous demandez quels critères prendre en compte pour choisir votre nouvelle assurance habitation, vous êtes sur la bonne page.

Etudier les différents types d’organismes proposant des assurances habitation

Lorsque l’on commence à se pencher sur la question des assurances habitation, on peut vite être perdu. En effet, différents types d’organismes proposent cette prestation. 

N’hésitez pas à parcourir les différentes offres et à demander des devis assurance habitation pour y réfléchir à tête reposée. Les devis permettent aussi de comparer les différentes prestations, de voir les options proposées et d’évaluer l’impact des mensualités sur votre budget.

Les sociétés anonymes d’assurance

On les connaît aussi sous le nom de compagnies d’assurance. Ce sont des sociétés privées, régies par le code des assurances. Elles proposent un large panel d’assurances habitations à leurs clients, via des contrats. Leur objectif est de réaliser des bénéfices et de les redistribuer à leurs actionnaires. Parmi elles, on peut citer Axa, Aviva ou bien encore Generali.

Les mutuelles d’assurance

Il s’agit de sociétés civiles sans but lucratif. Elles sont également régies par le code des assurances. Mais contrairement aux compagnies d’assurance, elles réinvestissent leurs bénéfices pour le profit de leurs sociétaires ou adhérents. En effet, lorsque l’on adhère à une assurance habitation dans ces mutuelles telles que Groupama ou la Maaf, on est considéré comme sociétaire et non comme client.

Les banques

De plus en plus de banques proposent des assurances habitation. Votre banquier vous en a peut-être déjà touché un mot lors d’un rendez-vous. Elles commercialisent ces offres via des sociétés d’assurance, qui peuvent être des filiales de votre banque.

Quelle assurance choisir en fonction de mon statut ?

Il existe trois cas de figure en ce qui concerne le statut de l’assuré. Si vous êtes locataire, vous êtes obligé de souscrire à une assurance habitation multirisques. Vous devrez présenter à votre bailleur ou propriétaire la preuve chaque année que vous êtes bien assuré.

Si vous êtes propriétaire, vous n’êtes pas obligé d’avoir une assurance habitation. Mais c’est tout de même recommandé, notamment en cas de cambriolage ou de dégât des eaux.

Si vous êtes copropriétaire, votre syndic a probablement souscrit une assurance habitation. N’hésitez pas à compléter cette assurance en fonction de vos biens.

Connaître précisément son logement & les éléments à assurer

Lorsque l’on souscrit à une nouvelle assurance habitation, il est primordial de bien connaître son logement ainsi que les biens à garantir.

De manière générale, il est conseillé de surestimer vos biens et ainsi être bien couverts en cas de dommage. Minimiser la taille de votre logement ou la valeur de vos biens peut réduire le montant des cotisations, mais en cas de souci, vous risquez de vous retrouver fortement péjoré.

Lors de la souscription à une assurance habitation, on va vous demander la taille de votre logement. Selon les contrats, est considérée comme pièce principale une surface mesurant 7 ou 9m2. La cuisine et la salle de bains ne sont pas considérées dans le nombre de pièces totales de votre logement. En revanche, si vous avez aménagé vos combles en pièces à vivre (chambre, bureau…) ou si vous avez des pièces faisant plus de 40m2, elles peuvent compter comme 2 pièces.

Nous vous conseillons de lister avec exactitude vos biens et de conserver précieusement les factures et autres preuves d’achat. C’est bien utile pour avoir une assurance la plus adaptée ou en cas de vol, débris…

Vérifier le montant des cotisations

Le moment des cotisations fait partie des critères à prendre en compte lors du choix de votre assurance. 

Les cotisations peuvent être réglées chaque mois, chaque trimestre, chaque semestre, voire à l’année. 

Pour définir le montant des cotisations, votre assureur va se baser sur plusieurs critères : surface du logement, situation géographique, valeur des biens à assurer… Le fait d’être propriétaire ou locataire peut aussi jouer sur le montant.

Dans tous les cas, ce montant est défini par votre assureur et il peut varier en fonction des compagnies ou mutuelles d’assurance.

Faire assurer des objets de valeur

Si vous possédez des bijoux de valeur ou des œuvres d’art, il est important de l’indiquer. Ces objets de valeur ont un plafond de garantie différent du plafond général. Et ce plafond peut être limité.

En termes d’assurance, on parle d’objet de valeur pour : 

  • un tableau, une tapisserie, un livre de collection, une sculpture, un meuble ancien ou design…
  • un objet précieux comme un bijou, un objet contenant de l’or, des pierres précieuses, une montre ancienne…

Généralement, pour ce genre d’objet, on compte sur une valeur minimale de 400€.

Lorsque vous établissez un contrat habitation, il est nécessaire de faire estimer vos objets de valeur par un expert ou un commissaire-priseur. Comme la valeur des biens fluctue, nous vous conseillons de faire cette expertise tous les 3 ans environ.

Si vous n’êtes pas suffisamment couvert par votre assurance multi-risques habitation, vous devez compléter votre contrat avec une assurance spécifique, comme les assurances “objet d’art”.

A LIRE : Comment se protéger des cambriolages ?

Se renseigner sur le montant de la franchise en cas de sinistre

Lorsque vous étudiez les différents devis d’assurance, il est important de se pencher sur les montants de franchise et les différents taux de remboursement en cas de sinistre.

  • Les franchises

On appelle franchise la somme déduite de l’indemnité versée par votre assureur en cas de sinistre. Ce montant peut varier d’une compagnie d’assurance à l’autre. Il varie en fonction de plusieurs critères : montant de vos cotisations, l’endroit où vous habitez, type de logement, valeur des biens… Si vous avez déjà subi des sinistres, cela peut aussi jouer sur le montant de la franchise.

Par défaut, une franchise est donc relative. Certains assureurs proposent la franchise relative, qui garantit une indemnisation complète en cas de sinistre. Même si le montant est dépassé, le montant complet du sinistre est entièrement remboursé.

  • Le plafond d’indemnisation

Certaines assurances habitation ont un plafond d’indemnisation. C’est le montant maximal qui vous sera remboursé en cas de sinistre. Ce plafond est fixé à partir de votre déclaration de biens. Si vous achetez des objets de valeur ou si votre déclaration de bien évolue, il est important d’en faire part à votre assureur.

LeComparateurAssurance.com""

Ce contenu vous est proposé en partenariat avec LeComparateurAssurance.com. Il a été imaginé et créé par l'équipe Homelisty Studio dans le respect de notre ligne éditoriale

Découvrez également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.